Projet Tutoré

Comment valoriser sur son CV un projet tutoré réalisé dans le cadre d’une formation en école d’ingénieur ou à l’université ? Peut-on le considérer comme de l’expérience professionnelle à part entière ? On parle ici de projets scolaires concrets, avec de véritables problématiques techniques, sur lesquels les étudiants travaillent de leur propre initiative, ou sur proposition de leurs professeurs ou d’entreprises.

Projet tutoré définition

La définition du projet tutoré, dans cet article, est un travail réalisé par un ou plusieurs étudiants dans le cadre d’une formation à l’université ou en école d’ingénieur. Leur objectif est de mettre en pratique des savoirs acquis pendant les cours à partir d’une problématique technique concrète proposée par un professeur ou une entreprise.

Les étudiants, individuellement ou par petits groupes, ont pour mission de fournir une solution adaptée en respectant les contraintes de temps et de moyens données. Le projet est supervisé par un tuteur, souvent un enseignant.

Autre orthographe : projet tuteuré.

Projet tutoré exemple

En école d’ingénieur, un projet tutoré consistera par exemple en la réalisation d’un objet connecté par un groupe de 5 étudiants. Ils suivront les mêmes exigences que dans un cadre professionnel : définition du cahier des charges, préparation du planning, développement (cycle en V), revues intermédiaires et exposé final.

Projets tutorés et CV

Les projets tutorés doivent figurer dans le CV des jeunes diplômés ou des jeunes ingénieurs :
« C’est important de les mettre quand on est encore « jeune » sur le marché du travail (ex : jeune diplômé), ou lorsqu’on est à la recherche d’un stage » explique Marion Ruciak, responsable du développement RH d’ELSYS Design. « Ces projets font alors partie intégrante de l’expérience technique de la personne. »

Marion conseille de présenter les projets tuteurés dans la section expérience professionnelle du CV, en précisant à chaque fois :

  • L’année du projet. Ainsi, le recruteur saura s’il a été réalisé en première, deuxième ou troisième année d’école d’ingénieur par exemple.
  • Le titre du projet.
  • Le nombre d’heures s’il est important.
  • Le nombre de personnes ayant travaillé sur le sujet.
  • Enfin, il faut expliquer succinctement le point de départ du projet, ses différentes étapes, le résultat, sans oublier de préciser l’environnement technique et les compétences mises en oeuvre.

Les projets tutorés intéressent les recruteurs

Les projets tutorés vont permettre au recruteur de cibler les compétences techniques réellement mises en œuvre par le candidat, et pas simplement étudiées en cours magistral.

De plus, si le projet a été réalisé avec d’autres étudiants, cela va donner des indications sur la capacité de la personne à travailler en équipe. Réaliser un projet en binôme ou à 6, ce n’est pas pareil.

Faut-il pour autant faire apparaître tous les projets tutorés dans son CV ?

Non, selon Marion : « Il faut voir ça comme un bloc « non figé » du CV, qui va évoluer en fonction de l’offre d'emploi ou de stage à laquelle on postule. Par exemple, si on vise un poste d’ ingénieur logiciel temps-réel, on va mettre en avant ses projets en logiciel plutôt que ceux en électronique.

Site carrières d'ELSYS Design

ELSYS Design recrute des ingénieurs en électronique et logiciel pour ses différentes implantations : Paris, Grenoble, Lyon, Sophia Antipolis, Aix en Provence, Toulouse, Nantes et Rennes.

Les offres sont à découvrir sur notre site emploi.

Consulter nos offres d'emploi et de stage