Questions pièges entretien d’embauche

Ah, les fameuses questions pièges de l’entretien d’embauche ! Après avoir donné dix exemples de questions et des pistes pour y répondre, nous allons expliquer pourquoi les recruteurs les emploient, car elles ont une utilité bien précise.

Exemples de questions pièges en entretien

Les questions pièges et leurs variantes sont impossibles à lister de manière exhaustive. Pour autant, voici une dizaine d’exemples et des pistes pour y répondre.

Parlez-moi de vous

C’est la question classique pour démarrer un entretien d’embauche. Elle ne constitue pas un piège en soi, sauf si le candidat n’y est pas préparé.

Nous avons consacré un article dédié à la question « parlez-moi de vous ». Nous vous invitons à le consulter.

Quels sont vos principales qualités et défauts ?

Les principales qualités, on sait en général y répondre. Attention toutefois à ne pas se décrire comme la huitième merveille du monde…

Pour les défauts, c’est plus délicat. La réponse classique qui consiste à présenter un « faux défaut » et à le transformer en qualité est généralement à éviter, par exemple « Je suis perfectionniste ».

Mieux vaut réfléchir à 2 ou 3 défauts véritables, non rédhibitoires pour le poste auquel on postule bien entendu, et mettre en avant les actions mises en place pour progresser. Cela montrera que le candidat dispose d’un certain recul sur lui-même et qu’il sait faire face à des difficultés de manière constructive.

Pourquoi êtes-vous fait pour le poste ?

Ici encore, attention à ne pas en faire trop. Le plus sage est de reprendre le descriptif du poste, les compétences demandées et expliquer de manière factuelle et succincte pourquoi on pense être un bon candidat.

Variante de la question : pourquoi vous plutôt qu’un autre ?

Pourquoi souhaitez-vous quitter votre entreprise actuelle ?

Le risque ici est de dire du mal de son entreprise ou de ses collègues. Or si le candidat se lance dans ce type de commentaires, cela signifie qu’il sera susceptible de le refaire quelques années plus tard…

Donc même s’il est tout à fait possible de dire qu’on n’est pas satisfait de son poste actuel, il faut tenter d’être le plus objectif possible dans ses explications et prendre un maximum de recul sur les événements.

Pourquoi ce trou dans votre CV ?

Le candidat est resté sans emploi pendant un certain temps, c’est visible dans le CV, que répondre ?

Nous avons consacré un article dédié à la question des trous dans les CV. Nous vous invitons à le consulter.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Avec cette question, le recruteur cherche à en savoir plus sur le projet professionnel du candidat, s’il a une ligne directrice, de l’ambition etc.

Il faut faire preuve d’intelligence de situation pour y répondre. Par exemple, si le recruteur est en fait le responsable technique d’une société d’ingénierie, que l’offre à laquelle le candidat postule concerne un poste de chef de projet électronique, il serait prudent de ne pas dire qu’on vise à court terme un poste de responsable technique…

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Cette question peut devenir un piège si on n’y est pas préparé.

Nous avons consacré un article dédié à la négociation du salaire. Nous vous invitons à le consulter.

Où en êtes-vous de votre recherche d’emploi ?

Il peut être délicat de répondre à cette question en fonction du contexte. Par exemple, si le candidat n’a aucune autre piste, cela ne valorise pas sa candidature.

A l’inverse, s’il a déjà 5 propositions dans d’autres sociétés, on va questionner sa motivation à rejoindre l’entreprise.

Le meilleur conseil à donner est d’être honnête dans sa réponse, sans pour autant se tirer une balle dans le pied en y répondant.

Variante de la question : depuis combien de temps cherchez-vous un emploi ?

Avez-vous des questions ?

Il faut répondre oui ! Et en avoir préparé plusieurs. En effet, si le candidat répond qu’il n’en a pas, le recruteur va s’interroger sur son degré de préparation et de motivation.

Nous avons consacré un article à la préparation d’un entretien d’embauche, qui traite en partie ce point. Nous vous invitons à le consulter.

Questions insolites entretien d’embauche

Enfin, il existe tout un ensemble de questions insolites.

Par exemple « Si vous étiez livreur de pizza, à quoi pourrait vous servir une paire de ciseaux ? »

Ou bien « « Si vous alliez sur une île déserte mais vous ne pouviez prendre que 3 choses, que choisiriez-vous ? »

Toutes ces questions insolites, qu’on peut qualifier de sous-ensemble de la catégorie « questions pièges » ont un objectif bien précis. C’est ce que vous allons expliquer maintenant.

Utilité des questions pièges en entretien

A quoi servent les questions pièges en entretien ?

Marion Ruciak, responsable du développement RH chez ELSYS Design, l’explique ainsi :
« La fonction principale des questions pièges est de déstabiliser un peu l’ingénieur pour, une fois sorti de sa zone de confort, voir comment il réagit. »

En conséquence, il n’existe pas une seule bonne manière d’y répondre. Il faut autant que possible rester calme, analyser la question et chercher à fournir une réponse appropriée.

Pour autant, inutile de trop s’inquiéter. Toujours selon Marion Ruciak :
« L’époque de la « méchante RH » qui pose des questions malveillantes fait partie du passé. Aujourd’hui, les entreprises veulent elles aussi donner une bonne image afin que les meilleurs ingénieurs aient envie de les rejoindre. Donc même si nous posons parfois des questions pièges, c’est toujours dans une perspective d’échange, afin d’en apprendre davantage sur le candidat. »

Site carrières d'ELSYS Design

ELSYS Design recrute des ingénieurs en électronique et logiciel pour ses différentes implantations : Paris, Grenoble, Lyon, Sophia Antipolis, Aix en Provence, Toulouse, Nantes et Rennes.

Les offres sont à découvrir sur notre site emploi.

Consulter nos offres d'emploi et de stage