Témoignage Métier Ingénieur Systèmes Embarqués

Témoignage Métier Ingénieur Systèmes Embarqués

Diplômé de Polytech Grenoble, Martial est ingénieur systèmes embarqués. Il nous présente son parcours, son métier et conclut en nous donnant son avis sur ELSYS Design.

Ingénieur Systèmes Embarqués
Crédits photo : Fotolia

Sa formation : Diplôme de Polytech Grenoble, filière Électronique et informatique industrielle

Q : Peux-tu nous présenter ton parcours ? Je suis diplômé d’une école d’ingénieur, Polytech Grenoble, filière E2I (électronique et informatique industrielle), en alternance. Je l’ai intégrée après un DUT GEII (Génie Electrique et Informatique Industrielle), option automatique et réseau. J’ai rejoint ELSYS Design à la fin de mes études.

Le métier d’ingénieur systèmes embarqués

Q : Tu es ingénieur systèmes embarqués, ça consiste en quoi ? Je conçois et développe des logiciels embarqués temps-réel. Cela comporte plusieurs facettes.

Tout d’abord, la spécification d’un programme et la préparation de son architecture en fonction du besoin exprimé par le client. On choisit alors le microcontrôleur ou le microprocesseur avec lequel on va travailler en fonction d’un certain nombre de critères (fréquence de fonctionnement, interfaces disponibles etc.). Plus généralement, on va prendre en compte les contraintes de l’embarqué (puissance de calcul, timings, taille des mémoires etc.), qui sont plus strictes que dans d'autres domaines.

Ensuite, la partie codage, durant laquelle on va implémenter ce qu’on a spécifié.

Enfin, la partie validation, qui comporte différents types de tests :
  • Des tests unitaires sur un PC, pour tester le code source.
  • Des tests fonctionnels avec une carte électronique où l'on peut être amené à utiliser un oscilloscope afin de vérifier les timings par exemple.
  • Des tests d’intégration où l'on va vérifier le fonctionnement global du système qui peut comporter plusieurs cartes électroniques, des logiciels PC, ...

De plus, nous utilisons des outils :
  • D'analyse statique de code source (CodeSonar, LDRA) pour éliminer d'éventuelles erreurs.
  • De gestion de versions (SVN), afin d'avoir une traçabilité des modifications effectuées dans le code et de permettre à plusieurs développeurs de travailler sur les mêmes fichiers.

Ce qu’il aime dans le métier d’ingénieur systèmes embarqués

Q : Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier ? J’apprécie de pouvoir l’exercer dans de nombreux domaines – médical, industriel etc – et de ne pas être limité à un unique environnement de travail.
Grâce à mon métier, j’ai appris à mieux connaître ce qui m’entoure, notamment les protocoles de communication et les étapes de mise à jour de produits. Par exemple, ayant implémenté un système de mises à jour dans un produit, j'ai pu comprendre ce qu'il se passait au cours des différentes étapes de mise à jour de ma box Internet.
Enfin, on ne se contente pas de rester devant un PC, on est également amené à interagir avec des cartes électroniques et des outils de mesure tels qu'un oscilloscope ou un multimètre.
Q : Comment expliques-tu ton attirance pour les systèmes embarqués ? J'ai toujours été plus attiré par le côté informatique que par le côté électronique cependant, j'ai atterri dans ce domaine un peu par hasard, au fil de mon cursus universitaire. C'est un domaine qui me permet de m'épanouir aujourd'hui. Q : Et pourquoi le logiciel bas niveau ? Le logiciel purement applicatif m’attire moins, je préfère maîtriser le microcontrôleur / microprocesseur et avoir la main sur les interfaces. Plus on monte dans les couches logicielles, plus nombreuses sont les informations masquées. J’aime savoir ce qui se passe au plus bas niveau.

Ses conseils pour devenir ingénieur systèmes embarqués

Q : As-tu des conseils à donner à des étudiants qui voudraient devenir ingénieur systèmes embarqués ? Il ne faut pas hésiter à s’intéresser à toutes les technologies, à connaître plusieurs langages et à se diversifier.
Comme je l’ai dit un peu plus tôt, il y a 3 facettes dans le métier d’ingénieur systèmes embarqués, donc c’est important d'avoir des connaissances dans les 3, même si on se spécialise dans l'une d'entre elles, pour être le plus efficace possible.

Son avis sur ELSYS Design

Q : Pour conclure, que peux-tu nous dire de ta vie d’ingénieur chez ELSYS Design ? Tout se passe bien ! Il y a une bonne ambiance, les responsables d’affaires sont à notre écoute et en cas de difficultés pendant un projet, ils n’hésitent pas à intervenir si c'est nécessaire.
ELSYS Design a une double activité assistance technique / projets au forfait, ce qui m’a permis d’intervenir tantôt en mission chez des clients, tantôt sur des projets dans nos locaux ; on ne voit donc pas les mêmes choses, c’est appréciable.
Enfin, dans l’entreprise, il y a une grande mixité, avec des profils expérimentés et des ingénieurs plus jeunes. Pour mes premiers projets, j’ai souvent été en binôme avec un ingénieur sénior, ça m’a permis de progresser plus rapidement.

Exemples de projets en conception de systèmes embarqués chez ELSYS Design

  • Développement du logiciel de deux automates programmables redondants intégrés dans une armoire électrique permettant de gérer le démarrage et l’arrêt de compresseurs d’air
  • Développement firmware d’un module d’interface Bluetooth entre une tablette Android et un module d’entrées/sorties
  • Développement firmware d’une IP permettant de gérer le protocole de communication MOCA
  • Développement firmware d’une carte d’interface entre un PC et un FPGA
  • Développement firmware pour le pilotage de contacteurs de puissance
  • Développement firmware pour une gamme innovante de produits de supervision
  • Développement de fonctions pour une nouvelle génération de télécommandes industrielles

Site carrières d'ELSYS Design

Découvrir nos dernières offres d'emploi, notamment dans les systèmes embarqués

Un grand merci à Martial pour son témoignage !

Ingénieur systèmes embarqués