Témoignage Responsable Technique Logiciel

Témoignage Responsable Technique Logiciel

Arnaud est responsable technique logiciel chez ELSYS Design Grenoble. Il nous présente son riche parcours scolaire (ENSIEG - ENSE3, INPG, Université Laval à Québec) et professionnel, dont le fil conducteur est la passion du développement logiciel.

Responsable Technique Logiciel chez ELSYS Design

Sa formation : diplômé de l’ENSIEG – ENSE3, DEA de l’INPG, MSc à Québec

Q : Arnaud, peux-tu nous présenter ton parcours scolaire ? Après des classes préparatoires scientifiques (maths sup maths spé), j’ai intégré l’ENSIEG (Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs Electriciens de Grenoble), dont est issue l’ENSE3 (Ecole Ingénieurs Energie Eau Environnement), du groupe INPG (Grenoble INP).
J’ai suivi l’option télécom et suis allé effectuer ma dernière année à l’étranger dans le département Génie Électrique de l’Université Laval (Québec), en parallèle du DEA Signal Image Parole (SIP) de l’INPG. Ce DEA m’a ouvert les portes du monde du logiciel

Développeur logiciel embarqué au Canada et aux Etats-Unis

Q : Peux-tu nous en dire plus ? En fait, à Québec, je m’étais inscrit au Master of Science (MSc) en génie électrique. Je combinais mes cours ainsi qu'un sujet de recherche pour le Laboratoire de Radiocommunication et Traitement du Signal de l’Université Laval. J’ai présenté mes premiers résultats de recherche dans le cadre de mon DEA puis prolongé l’aventure de 1,5 an supplémentaire dans le cadre de mon MSc. Mon domaine de recherche était la simulation de propagation d’ondes électromagnétiques à basse altitude au-dessus de la mer. Nous développions un logiciel qui permettait de faire aussi bien qu’avec de la simulation en éléments finis, la référence à l’époque. Concrètement, je concevais des algorithmes, les codais en logiciel, améliorais le modèle et recommençais. Q : Tu aurais donc pu devenir chercheur ? On m’a effectivement proposé de faire un doctorat, mais j’ai préféré refuser car j'étais finalement plus attiré par le monde de l'entreprise. J’ai alors accompli mon service militaire en tant que coopérant chez un géant français des télécoms, implanté aux Etats-Unis ; c’était pour développer du logiciel bas niveau.
Un Vice-président de l’entreprise m’avait d’ailleurs dit : « Attention, si tu fais du développement de drivers, ça sera dur pour toi de faire autre chose ensuite ».
Q : Et alors ? J’avais répondu « Oui, c’est bien ce que je veux faire, je suis sûr de moi. » Je ne regrette pas, c’était une bonne idée ! D'ailleurs, j’ai tout de même eu l’occasion par la suite de toucher à différents niveaux de développement logiciel ! Q : Au total, tu es resté 10 ans à l’étranger, c’est bien ça ? Oui. Après ma coopération, j’ai développé des drivers pour des ASIC télécoms. Puis j’ai travaillé pour 2 start-ups. Au sein de la première, j’étais membre de l’équipe en charge de la plate-forme logicielle d’un gros routeur IP permettant de faire du switching à très haute vitesse.
Dans la seconde start-up, j’étais responsable de l’écriture de l’ensemble des drivers ainsi que de l’applicatif embarqué d’un boîtier positionné dans des voitures de course et permettant de faire de l’acquisition audio vidéo data. J’avais également la responsabilité de convertir les données acquises par le boitier en un DVD que le coureur amateur pouvait ensuite rejouer sur sa TV.
Q : Puis tu es rentré en France… Oui, pour raisons familiales. J’ai alors travaillé 2 ans sur des plate-formes OMAP2 et OMAP3, au niveau du framework DSP audio.
ELSYS Design a pris contact avec moi une première fois à cette époque, mais je n’ai pas donné suite, car je croyais que la société était uniquement spécialisée en électronique. Nous avons gardé contact, je me suis mieux renseigné et j’ai finalement rejoint ELSYS Design un peu plus tard en tant que chef de projet logiciel.
Et aujourd’hui, je suis responsable technique logiciel.

Le métier de responsable technique logiciel

Q : Responsable technique logiciel, ça consiste en quoi ? Lorsque nous sommes consultés dans le cadre d’appels d’offres, j’aide à préparer les réponses en proposant des solutions techniques pertinentes. Je fais en sorte de les « dérisquer », j’évalue la charge de développement associée et je contribue à convaincre le client de nous confier son projet.
Au cours de cette phase amont, puis une fois le projet gagné, j’aide également à identifier l’équipe technique, je forme les ingénieurs à notre méthodologie projet puis je leur apporte tout le soutien technique nécessaire dont ils pourraient avoir besoin.
Enfin, soit en tant que chef de projet, soit en supervisant le chef de projet, je suis le bon déroulement des travaux jusqu’à leur livraison finale au client.

Ce qu’il aime dans son métier de responsable technique logiciel

Q : Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier de responsable technique logiciel ? Les projets compliqués se font en équipe. Après avoir codé pas mal de choses au cours de ma carrière, j’apprécie de passer désormais ma connaissance aux autres, de les aider à résoudre des problèmes techniques. Mon expérience me permet de prendre du recul, comparé à un développeur qui, du fait des contraintes des projets, a malheureusement souvent le nez dans le guidon.
J’apprécie également les interactions techniques avec les clients, qui ont des besoins très variés étant donnés tous les domaines que nous couvrons chez ELSYS Design.
Q : Rencontres-tu des difficultés particulières ? Je dirais d’arriver à bien définir la totalité des besoins du client, aussi bien explicites qu’implicites.
Les exigences explicites, globalement, elles figurent dans le cahier des charges. Par contre, les exigences implicites, c’est plus délicat.
L’expertise d’ELSYS Design, c’est le développement logiciel
, mais seul le client maîtrise son produit à la perfection. Sans une discussion technique poussée, nous risquons de passer à côté de certains éléments-clés non explicitement mentionnés et qui auront pourtant des implications importantes sur les développements.
Apprendre à découvrir les exigences implicites s’acquiert avec l’expérience, et cela s’entretient grâce à une méthodologie projet qui s’améliore de manière continue. C’est l’une de nos forces chez ELSYS Design.

Autre difficulté, plus personnelle celle-là : j’aime coder, alors il est parfois difficile pour moi de ne pas mettre la main à la pâte ! Mais mon rôle est bien de former des développeurs, de les suivre et de garder un œil sur leur travail. Il y a d’ailleurs un vieil adage en gestion de projet : « la confiance n’empêche pas le contrôle ». Je l’utilise très souvent.

Conseil pour devenir responsable technique logiciel

Q : Imaginons que tu aies face à toi un étudiant ou un jeune ingénieur en développement logiciel qui voudrait devenir un jour responsable technique. Si tu avais un conseil à lui donner pour atteindre son but, quel serait-il ? Je lui dirais de varier au maximum les projets, les technologies et les domaines d’application. C’est uniquement comme cela qu’il arrivera à avoir du recul, une qualité essentielle dans ce métier. Q : C’est possible chez ELSYS Design ? Oui, c’est le bon endroit pour le faire vu que l’on couvre tous les domaines d’activité où l’on trouve des systèmes électroniques.
Et au niveau logiciel, nous réalisons des développements sans OS, avec OS, avec OS temps réel, avec OS temps réel à cloisonnement…

Son avis sur ELSYS Design

Q : Tu es chez ELSYS Design depuis près de 9 ans. Que peux-tu en dire ? Quand j’ai rejoint ELSYS Design, j’étais à la recherche d’un nouveau challenge dans ma carrière et je l’ai effectivement trouvé.
L’entreprise m’a ensuite donné la possibilité de grandir professionnellement, de chef de projet à responsable projets, puis de responsable projets à responsable technique logiciel.
Enfin, j’ai contribué à mettre en place l’activité forfait sur le centre technique de Grenoble, c’est une très grande satisfaction.
Q : Pour travailler avec toi au forfait chez ELSYS Design Grenoble, faut-il être très expérimenté ? Pas nécessairement. Il faut de bonnes bases, certes, sans pour autant être un expert. C’est aussi mon rôle de former de jeunes ingénieurs et de les faire progresser. Et j’aime ça !

Exemples de projets réalisés au sein du pôle de compétences en logiciel critique d’ELSYS Design Grenoble :

  • Accompagnement dans le choix de systèmes d’exploitation temps réel
  • Mise en œuvre de Board Support Package sur système d’exploitation temps-réel à cloisonnement
  • Réalisation d’applications embarquées pour des systèmes industriels

Site carrières d'ELSYS Design

Découvrir nos dernières offres d'emploi dans les métiers du logiciel embarqué

Un grand merci à Arnaud pour son témoignage !
Responsable technique logiciel