Conseils Ingénieurs : comment réussir son entretien téléphonique d’embauche ?

Conseils Ingénieurs : comment réussir son entretien téléphonique d’embauche ?

L’entretien téléphonique d’embauche constitue souvent le premier contact avec le candidat. Certains ingénieurs, parmi eux de nombreux jeunes diplômés, ne réalisent pas son importance. A quoi sert-il et comment le réussir ? Eléments de réponse avec Marion Ruciak, responsable du développement RH d’ELSYS Design.

Conseils Ingénieurs : réussir son entretien téléphonique d'embauche
Crédits photo : Freepik

Q : Marion, pourquoi l’entretien téléphonique est-il important ? Contrairement à ce que pensent beaucoup, à tort bien entendu, il ne sert pas uniquement à fixer un rendez-vous. C’est bien un entretien et à la fin de la conversation, malgré un CV prometteur qui a attiré notre attention, on peut décider d’interrompre le processus de recrutement. La sélection a véritablement débuté. Q : A quoi sert l’entretien téléphonique précisément ? Il va nous permettre de valider plusieurs choses.
Tout d’abord, nous allons tester la cohérence du discours par rapport aux informations contenues sur le CV. Par exemple, on va demander au candidat de présenter une expérience professionnelle en lien avec le poste que nous proposons. Si nous constatons que la personne a manifestement enjolivé son CV, on risque de ne pas donner suite.

Ensuite, nous allons nous assurer que les critères de recherche d’emploi du candidat coïncident bien avec le poste ouvert. Par exemple, il arrive que des ingénieurs ayant postulé pour une offre d’emploi liée à notre implantation de Grenoble souhaitent en fait rester à Paris.

Enfin, nous posons quasi systématiquement une question au sujet des prétentions salariales. Il ne faut pas que le candidat se sente offusqué, notre but est simple : si le poste s’adresse à un ingénieur ayant 5 ans d’expérience et que le candidat demande un salaire correspondant à 8 ou 9 années, on sait qu’il est inutile d’avancer.
Q : Imaginons qu’un candidat est en poste et qu’il reçoive un appel sur son lieu de travail. Doit-il forcément répondre ? Non, bien entendu, il ne faut pas répondre si on n’a pas la possibilité de s’isoler pour discuter.
Idem si on est dans les transports en commun ou en cours.
Il faut décrocher uniquement si on se trouve dans de bonnes conditions.
Q : Qu’entends-tu par « de bonnes conditions » ? Ça veut dire être au calme, avec de quoi noter et pouvoir accéder à son agenda pour vérifier ses disponibilités.
Avoir son CV à portée de main peut être utile aussi – au cas où on demande des informations sur un point précis – ainsi que son ordinateur pour se remémorer l'offre d'emploi ou l'activité de la société : cela évite de tout faire de tête et de se tromper.
Q : Et si le candidat ne répond pas et que l’entreprise ne rappelle pas ? Le risque est faible : dans quasiment 100% des cas, on va alors laisser un message vocal.

Site carrières d'ELSYS Design

Découvrir nos dernières offres d'emploi dans le domaine des systèmes électroniques embarqués

Un grand merci à Marion pour ses conseils !
Marion-Ruciak-Elsys-Design