Conseils entretien d’embauche ingénieur : comment justifier un trou dans mon CV ?

Conseils entretien d’embauche ingénieur : comment justifier un trou dans mon CV ?

Mon CV d’ingénieur a retenu l’attention de l’entreprise chez qui j’ai postulé, malgré un / plusieurs trou(s). Pendant l’entretien d’embauche, on va à coup sûr me poser des questions… que vais-je bien pouvoir dire à ce sujet ? Eléments de réponse avec Marion Ruciak, responsable du développement RH d’ELSYS Design.

entretien-embauche-ingenieur-trou-cv.jpg
Crédits photo : Freepik

Q : Marion, avoir un trou dans son CV d’ingénieur, est-ce que c’est grave ? Marion Ruciak : Non, ce n’est pas dramatique, beaucoup de personnes ont des trous dans leur CV. Plutôt que de tricher sur les dates par exemple, mieux vaut se préparer à le(s) justifier pendant l’entretien d’embauche. Q : Comment s’y prend-on pour justifier un trou dans son CV ? MR : Première chose importante : être dans la franchise. Il ne faut surtout pas manipuler les dates ou s’inventer des expériences professionnelles, le mensonge est à éviter absolument en entretien. Le recruteur dispose de plusieurs moyens pour obtenir des informations (ex : attestations d’emploi, etc.) ; et s’il découvre que le candidat a menti, c’est très négatif. Ensuite, je conseille d’assumer le(s) trou(s) dans son CV pour mieux le(s) justifier et le(s) valoriser. Il ne faut surtout pas que le recruteur ait un doute : plus la zone d’ombre est expliquée simplement, plus il va passer dessus rapidement. A l’inverse, s’il ne comprend pas, il va insister jusqu’à obtenir des réponses convaincantes. Q : Quelles situations engendrent des trous dans un CV d’ingénieur ? MR : Voici les trois plus courantes :
  • Une période de chômage. C’est souvent lié à des mauvais choix dans une recherche d’emploi ; ou bien, ça peut arriver dans un contexte économique compliqué. Il ne faut surtout pas se positionner en victime et rejeter la faute sur autrui, mais plutôt assumer cette période, montrer qu’on a continué à faire des choses - passer des entretiens d’embauche, s’alimenter en informations techniques sur des sites spécialisés etc.
  • Une période correspondant à un problème personnel. Ici, l’erreur à ne pas commettre est de vouloir trop entrer dans les détails, ce qui peut générer une forme de malaise pendant l’entretien. Il suffit de dire qu’on n’a pas pu travailler pour des raisons de santé ou personnelles ; la plupart du temps, le recruteur ne va pas demander plus de détails.
  • Un congé sabbatique. C’est un trou qui peut même être plutôt apprécié, car il dénote un esprit débrouillard pour de jeunes ingénieurs par exemple, surtout à la fin de leurs études. Il faut alors pouvoir mettre quelque chose en avant (ex : le perfectionnement d’une langue), donner un sens à ce congé (ex : la réalisation d’un projet humanitaire, un volontariat).

Pour résumer, l’objectif pour le candidat ingénieur est d’assumer le(s) trou(s) dans son CV et d’en tirer des éléments positifs.

Site carrières d'ELSYS Design

Découvrir nos dernières offres d'emploi dans le domaine des systèmes électroniques embarqués

Un grand merci à Marion pour ses conseils !
Marion-Ruciak-Elsys-Design